La musique n’est-elle qu’un divertissement ?

Qu’est-ce que la musique ?

Donne-t-elle une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée comme le disait Platon ou s`agit-il d’un simple instrument pour divertir nos âmes abattues ?

La musique est partout, du brouhaha des voitures dans les bouchons quotidien, au riff de guitare dans la radio que l`on chante à tue-tête en attendant la prochain sortie.

Au moyen âge, la musique était une distraction contre les tracas du quotidien, une distraction… Que dis-je un divertissement !  Une activité qui permet aux hommes d’occuper leur temps libre en s’amusant. Qui n’a jamais chanté sous la douche des chansons d’Abba sans se préoccuper du regard des autres ? Qui n’a jamais tapé sur des verres pour faire résonner leur son cristallin ?

Dès lors , la musique n’est-elle qu’un divertissement ? Ou bien comme je le pense n’est-elle pas un moyen de « laver l’âme de la poussière du quotidien ? »

Alors oui je cite un peintre comme Picasso pour parler de musique. Ce n’est pas totalement absurde quand on connait son génie. Comment pourrions-nous réduire tout l’art que représente la musique à une simple distraction ?

Cette question paraitra simple à ceux qui ne s’en pose aucune.

Il est simple d’affirmer que l’art est uniquement un divertissement. Aller au cinéma, à un concert, écouter les musiciens dans la rue… c’est bien facile. Et pourtant… La musique est un moyen de se distancer du quotidien, de nous détourner de nous-mêmes. La musique nous distrait en faisant oublier la réalité.

Elle permet d’apprendre, de rêver, d’émouvoir, de libérer, de dénoncer, de déranger et de s’exprimer et je pourrais continuer à énumérer toute la journée ce que la musique m’a apporté mais je n’ai pas assez de temps.

Sans vous faire une liste à la Prévert je vous exposerai mon propos en 3 temps : que la musique instruit, que la musique est un instrument politique et à un impact psychique.

I/- Placere et Docere

À l’époque du classicisme, c’était la doctrine du Placere/Docere qui dominait : l’idée que l’art sert à plaire et instruire. On remarque donc que la musique, et l’art en général, a toujours eu pour but de plaire. C’est-à-dire de divertir avant tout. Cependant, l’idée d’instruire est toute aussi importante. Plaire c’est bien mais instruire c’est mieux. Un peu comme la forme sans le fond, ou la lune sans le soleil.

D’ailleurs vous avez tous déjà suivi un cours, le jeudi après-midi, après le cours de maths, ce cours où vous écoutiez des morceaux de Mozart et vous jouiez de la flûte. Mais si… vous savez… les cours de musique au collège. Alors oui, pour beaucoup ces cours n’était que récréation ou paraissait clairement inutile. Mais personnellement, Ils m’ont permis d’apprendre les différentes fonctions de la musique.  Une chanson qui m’a marqué est une chanson de Sting : They dance alone. Vous la connaissez peut-être ou non mais dans cette musique il dénonce la dictature d’Augusto Pinochet que le Chili à connu dans les années 70 à 90. They dance alone, littéralement, elles dansent seules est une référence aux femmes qui dansaient seules devant les postes de polices et bâtiments du gouvernement en signe de protestation contre le gouvernement qui enlevait et tuait leurs maris et enfants.

La musique plait mais la musique instruit et dénonce aussi.

II/- Politique

Nelson Mandela l’a dit : La politique peut être renforcée par la musique, mais la musique à une puissance qui défie la politique. Rien que ça !

Qu’est-ce que la politique française sans son hymne ? Un discours du président sans ce refrain que l’on chantonne sans réfléchir.

La musique a le pouvoir de faire agir la politique. Prenons l’exemple de la chanson protestataire la plus efficace de tout les temps : We Shall Overcome de Pete Seeger. Cette chanson s’est transformée en hymne pour les droits civiques au États-Unis en ayant été interprétée par près de 250.000 voix qui la reprirent lors de la Marche vers Washington : la célèbre marche durant laquelle MLK fit son célèbre discours I have a dream.

Elle résonnait dans des contrées aussi lointaines que l’Afrique du Sud, l’Europe de l’Est, l’Irlande du Nord ou encore l’Inde. Et lors du concert d’investiture d’Obama, le président rendit hommage à la chanson qui avait rempli le Washington Mall, 46 ans auparavant.

Des chansons française politisées il en existe aussi beaucoup. Le rap en lui-même est une forme de musique historiquement politisé. En rap français je peux citer suprême NTM dans laisse pas trainer ton fils qui dit : « Tout droit, de tout façon y a plus de boulot // La boucle est bouclée, le système a la tête sous l’eau »

Ou encore en rap français plus récent : dans Lucy, Népal et Doums en featuring avec lomepal disent « les politiques nous traitent de paresseux mais leurs postes sont fictifs »

La musique est donc un instrument politique.

III/ Pour aller plus loin, il a été prouvé que la musique à un impact psychique.

Alors non , je ne dis pas que la musique peut vous hypnotiser. Mais une musique n’a-t-elle jamais susciter d’émotions chez vous ? N’avez-vous jamais eu envie de pleurer pendant une chanson triste ? N’avez-vous jamais ressenti cette joyeuse tristesse quand la nostalgie nous envahit suite à l’écoute d’une chanson que l’on aimait enfant ?

Maintenant, je vais vous demander de vous focaliser dans une situation dans laquelle nous avons tous déjà été. Vous êtes dans un bar ou un club, la musique est forte, vous n’êtes pas d’humeur à danser. Mais pendant que la musique joue, vous remarquez que vos doigts tapotent, que votre tête hoche la tête ou que vos genoux se plient au rythme de la musique. 

Cela se passe car la musique stimule certaines régions de votre cerveau, en particulier les régions du cerveau qui génère du plaisir, des réponses émotionnelles et les récompensant. La musique agit donc directement sur votre cerveau.

Les indiens et chinois ont compris cela depuis au moins 5000 ans. Ils utilisent régulièrement la musique dans la médecine traditionnelle. En Europe elle est étudiée pour ces bienfaits seulement depuis les années 50. Plusieurs qualités lui sont d’ailleurs rapportées : elle agirait comme anesthésiant à la douleur car elle diminuerait l’anxiété. Elle agirait contre les troubles du langage et ralentirait le vieillissement cognitif car elle agit sur la mémoire (Alzheimer).

La musique a donc des bienfaits psychologiques et psychiques.

La musique peut donc être un moyen de ne passer le temps comme une réelle forme dénonciation ou d’instruction.

Ce serait se voiler la face et nier le passé de dire que la musique n’est que divertissement et distraction. Oui la musique peut divertir. Oui la musique peut embellir. Mais non ce n’est pas sa seule fonction. Car oui, la musique peut instruire. Oui, la musique peut avertir. Oui, la musique peut guérir. Oui, la musique peut unir.

Merci de votre attention.

Jade Missakian ( Mai 2021)

Photo Souvenir !

1 réflexion au sujet de “La musique n’est-elle qu’un divertissement ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s